Observance – Observance thérapeutique – Observance médicamenteuse

Observation scrupuleuse de la prescription du médecin par le patient. Le score d’observance est beaucoup plus bas que ce que l’on imagine communément aux alentours de 50% dans les pathologies chroniques. Cela signifie que 50% des médicaments prescrits ne sont pas consommés par les patients concernés. Sont en cause la complexité des traitements, la motivation des patients, et l’évolution de la relation patient-médecin. Les coûts de la non-observance sont multiples : humains mais aussi financiers résultant des traitements supplémentaires qui auraient été évités si le traitement initial avait été suivi. En France, la non-observance concerne près de la moitié des patients atteints de maladie chronique dont le nombre ne cesse d’augmenter. On estime son coût à 2 milliards d’euros par an, les journées d’hospitalisation induites à 1 000 000 et les décès à 8000. C’est une problématique de santé publique, d’après l’OMS « Résoudre le problème de la non-observance serait plus efficace que l’avènement de n’importe quel progrès médical ». Le pilulier améliore l’observance jusqu’à 98% dès le premier mois d’utilisation.

 

Consulter notre infographie « L’observance médicamenteuse, un enjeu de santé ».