Nous vous proposons un condensé de l’actualité autour de l’observance, la PDA et le bon usage du médicament en général, en ce mois de février 2019.

Voici une sélection de quelques articles, que nous partageons aussi avec vous quotidiennement sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook @medissimo

31/01/2019

Un diabétique sur trois achète moins de 80 % des médicaments prescrits

Comme le rapporte le Quotidien du Médecin, le Professeur Gérard Reach, endocrinologue à l’hôpital Avicenne, à Bobigny, nous indique qu’un patient diabétique sur trois est non-observant, c’est-à-dire qu’il achète moins de 80 % des médicaments prescrits, un chiffre qui ne prend pas en compte les médicaments non pris une fois achetés. S’il est utile selon lui de lutter contre l’oubli grâce notamment aux piluliers, il faut principalement travailler sur le temps médical et la relation thérapeutique. Cet article détaille certaines de ses préconisations.

26/02/2019

Une campagne inédite contre les accidents médicamenteux, plus meurtriers que ceux de la route

Les médicaments, s’ils sont mal utilisés, peuvent avoir des conséquences dramatiques. C’est ce que l’on appelle la iatrogènie. Comme le rappelle cet article 20 minutes, elle occasionne 7500 décès et 130 000 hospitalisations chaque année en France. C’est pour alerter les 30 000 patients de la région qui doivent prendre dix médicaments ou plus, que l’Assurance maladie des Pays-de-la-Loire a lancé une campagne de communication inédite. Oublier de prendre un médicament ou surtout oublier que l’on a déjà pris ce médicament peut être dangereux, et l’une des pistes présentées est l’utilisation d’un pilulier et d’une application mobile. Mais il y a d’autres risques que nous rappelle cette vidéo.

08/02/2019

Les médecins ne veulent pas de consultations rapides

Le projet de loi santé prévoyait une consultation de 10 minutes par patient parce que la demande de soin augmente alors que le nombre de médecins diminue. Pour les réduire de 7 minutes en moyenne, le gouvernement a prévu de leur adjoindre des assistants médicaux, pour les soulager des tâches administratives ou d’examens simples. Les syndicats de médecins ont protesté car ils ont besoin de temps avec leurs patients mais aussi car ces examens sont plus utiles s’ils les font eux-même. Au final, comme le rappelle cet utilisateur de twitter, l’observance des patients pourrait aussi en pâtir.

01/02/2019

À l’intérieur de la boîte, une drôle d’histoire entre une aspirine et un antibio / “Je suis allergique aux génériques !”

Plus insolite, mais néanmoins intéressant, deux créations liées aux médicaments et à la pharmacie. Allan Mimouni, pharmacien dans le 17ème arrondissement de Paris, a décidé de prendre ses crayons pour dessiner les situations les plus cocasses vécues par les pharmaciens au comptoir. Dans la seconde, Claire Fouquet a présenté au Festival d’Angoulême une notice pas comme les autres racontant l’histoire d’une aspirine et d’un antibiotique afin de sensibiliser à l’antibiorésistance. Cette BD est dissimulée dans une fausse boîte de médicaments, fallait-y penser !

02/2019

On en parle sur Twitter

Et aussi :