Nous vous proposons un condensé de l’actualité autour de l’observance, la PDA et le bon usage du médicament en général, en ce mois d’Avril 2018.

Voici une sélection de quelques articles, que nous partageons aussi avec vous quotidiennement sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook @medissimo

09/04/2018 dans Le Moniteur des Pharmacies

Les pharmacies ne sont pas si réfractaires à faire payer la préparation des doses à administrer (PDA)

L’association Pharma Système Qualité (PHSQ) a lancé une consultation auprès de ses adhérents dans laquelle on apprend qu’une pharmacie sur quatre déclare mettre en place un honoraire spécifique à la PDA.  Il se situerait entre 2 et 7 euros par semaine et par patient. Certaines ont également ajouté à ce forfait le prix des livraisons à domicile.

Voilà qui tord le cou à une croyance trop répandue. Ces résultats ne surprendront d’ailleurs pas les lecteurs de ce blog et les clients Medissimo qui savent que la PDA à domicile développe le CA de l’Officine par l’évitement des oublis et des ruptures de traitement. Vous pouvez utiliser librement notre simulateur dédié pour en connaître l’impact sur votre pharmacie.

24/04/2018 sur Age Village

Observance : faut-il écraser les médicaments ?

La difficulté à avaler ses médicaments est l’un des facteurs pouvant impacter l’observance au traitement. Un réflexe pourrait être de les écraser pour faciliter leur prise, mais ce n’est pas si simple ni sans risque. Ils peuvent ainsi agir trop vite, ne pas libérer leur principe actif au bon endroit, l’enrobage peut masquer un goût amer, et les interactions comme leur exposition à l’air ou à la lumière peuvent être dangereux.

L’article rappelle qu’il faut demander conseil à son pharmacien qui vous proposera, si c’est possible, un autre conditionnement (autre forme de comprimé, ou même liquide / effervescent par exemple).

30/03/2018 sur Le Moniteur des Pharmacies

Plus de 7 patients sur 10 pour la prescription pharmaceutique

L’étude Avenir Pharmacie, présentée le 29 mars 2018 au salon Pharmagora Plus, montre un fort capital confiance des patients interrogés pour leur pharmacien dont ils aimeraient voir les compétences élargies.

” 82 % des patients seraient favorables à ce que les pharmaciens soient autorisés à délivrer, en cas d’urgence certains médicaments nécessitant notamment une prescription médicale. Ils rejoignent en cela les titulaires qui, de leur côté, sont « pour » à 94 %.
– 74 % des patients sont favorables à la prescription de médicaments remboursés par le pharmacien pour les maladies bénignes. Evidemment les pharmaciens sont en phase avec cette envie à 92 %.” 

04/2018 dans La Voix du Nord

Passer à la pharmacie sans sortir de sa voiture? C’est possible

Les nouveaux services proposés par les pharmaciens peuvent prendre des manifestations diverses. Alors que l’on parle de plus en plus de la PDA et de la livraison à domicile, certaines officines innovent en proposant un “Drive” pour le retrait des médicaments. Qu’en pensez-vous ?

23/04/2018 dans Le Point

Les infirmières attendent plus de responsabilités (étude MACSF auprès de 8000 infirmiers / infirmières)

Les infirmières (et infirmiers) aussi vivent de profondes mutations de leur métier que ce soit à l’hôpital ou en activité libérale. La MACSF a interrogé 8000 d’entres-eux pour connaître leur perception de l’avenir de leur profession.

“91% des infirmières interrogées pensent qu’elles auront plus de responsabilités en 2030, 92 % que le travail de coordination fera alors partie intégrante de leur quotidien et 89 % que les médecins leur délégueront davantage de tâches.  61 % des étudiants infirmiers pensent que les robots feront partie de leur quotidien en 2030. Des objets connectés impactent déjà leur activité, comme les piluliers sécurisés associés à un boîtier électronique qui mesure l’observance en temps réel et à distance.

04/2018 sur Le Quotidien du Pharmacien

OPA en vue pour contrer Amazon (Wallmart, PillPack, PDA, livraison à domicile) / OTC : l’Europe étudie la fin du monopole

Les grandes manœuvres ont commencé outre-atlantique pour contrer les projets d’Amazon dans la pharmacie. Il est même question d’acquisition par Wallmart (qui possède 4700 pharmacies aux États-unis) de l’assureur santé Humana et d’un spécialiste de la PDA.

Parallèlement en Europe nous n’en sommes pas là, mais des inquiétudes se font entendre autour d’un projet de la commission européenne de desserrer voir de supprimer le monopole des officines sur les médicaments OTC (sans ordonnance). Un marché qui pourrait bien intéresser Amazon et les acteurs de la grande distribution …

Et aussi :