Nous vous proposons un condensé de l’actualité autour de l’observance, la PDA et le bon usage du médicament en général, en ce mois de Novembre 2017.

Voici une sélection de quelques articles, que nous partageons aussi avec vous quotidiennement sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook @medissimo

07/11/2017 sur RTL

Michel Cymes dénonce les idées reçues sur les médicaments génériques et évoque les piluliers pour mieux s’organiser

À écouter absolument. C’était sur RTL.

11/2017 sur Le Quotidien du Pharmacien et Le Moniteur des Pharmacies

L’USPO signe l’accord sur les bilans de médications et parution d’un guide d’accompagnement du patient à l’usage des pharmaciens

Suite logique de l’avenant à la convention pharmaceutique signé cet été, l’USPO (Union des Syndicats de Pharmacie d’Officine) et l’Assurance-Maladie ont paraphé un premier accord sur les bilans de médications qui pourront ainsi bien démarrer en 2018 comme prévu après publication au Journal Officiel. Cet accord précise les contours et les modalités de mise en oeuvre de ces bilans de médications.

« Les supports du bilan de médication, récemment validés par la Haute Autorité de santé, sont publiés en annexe de l’avenant n° 12. Ils comprennent les points à aborder lors de l’entretien de recueil des informations, la démarche d’analyse des traitements, les points à aborder lors de l’entretien de conseil avec le patient et le suivi de l’adhésion au traitement. Des fiches de suivi sont également proposées : elles sont un support d’échanges avec le patient et le médecin traitant. »

Êtes-vous prêts ? Medissimo vous propose également d’utiliser les piluliers medipac ainsi que l’application mobile Observance, afin de pouvoir suivre la prise du traitements par les patients et obtenir facilement des rapports permettant de travailler sur le volet Observance de ces entretiens.

03 et 27/11/2017 sur Le Quotidien du Médecin et Gérontonews

90 % des médecins admettent avoir déjà prescrit des actes médicaux injustifiés / Près de la moitié des personnes âgées hospitalisées reçoivent des prescriptions potentiellement inappropriées

Le mois dernier nous titrions qu’il n’était pas simple de supprimer un médicament inutile d’une ordonnance. Le Quotidien du Médecin rapporte cette fois une enquête réalisée par Odoxa sur la pertinence des actes et examens médicaux pour la Fédération hospitalière de France.

« Un tiers des Français, un tiers des médecins et un quart des directeurs d’hôpitaux estiment que certains actes ne sont pas « pleinement justifiés ». Neuf médecins sur dix reconnaissent « qu’il leur arrive personnellement de prescrire certains actes qui après coup leur semblent injustifiés », dont 28 % « régulièrement ». »

De son côté Gérontonews revient sur les prescriptions pour les personnes âgées hospitalisées :

« Près de la moitié des personnes âgées hospitalisées reçoivent des prescriptions potentiellement inappropriées. Plus inquiétant, beaucoup de ces prescriptions seraient maintenues après rééavaluation, selon une étude française à paraître dans le Journal of the American Geriatrics Society (JAGS). »

01/11/2017 sur Twitter

« Pharmacien, un métier qui rapporte » ?

Où est la vérité, dans « les informations » de CNews ou la réaction du twittos excédé ? Les réalités sont sans doute diverses en fonction des situations et de la façon d’étudier les faits. Est-ce un moyenne, un revenu médian ? En 2014 Le Quotidien du Pharmacien parlait lui de 7671 euros. Où se situe la votre ?

Ce qui est certain c’est que cela traduit une inquiétude si ce n’est un malaise. JIM.fr a publié un article intéressant et plus nuancé « Les pharmaciens d’officine gagnent-ils vraiment si bien leur vie ? » alors que Le Quotidien du Pharmacien s’alarmait de l’évolution de l’économie de l’officine « Rémunération : près de 121 millions d’euros de perte depuis le début de l’année ».

Les bilans de médication devraient permettre de nouveaux revenus, encore faut-il absolument tirer les leçons des entretiens pharmaceutiques de 2016 : « environ 70 % des entretiens réalisés, asthme, AVK et AOD, n’ont pas été payés aux pharmaciens soit pour des raisons de recrutement soit pour des raisons administratives. » (Celtipharm).

Afin de proposer un nouveau service innovant à votre patientèle, et développer une nouvelle source de revenus, nous vous suggérons de proposer la préparation en pilulier (PDA). Ces simulateurs pourront vous éclairer sur votre situation avant/après.

14/11/2017 sur Les Echos

Médicaments : le coût astronomique du non-respect des traitements

Le défaut d’observance a des conséquences sur la santé des patients, mais elle a aussi un coût considérable pour la société.

« La mauvaise observance des traitements par les patients est la principale raison du manque d’efficacité des médicaments. Il coûte aussi 9 milliards d’euros par an en France.« 

14/11/2017 sur Courrier International

Les États-Unis autorisent le premier médicament connecté

C’est le sujet polémique du mois, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) vient d’autoriser l’utilisation d’une pilule “numérique”. Elle est destinée au traitement de la schizophrénie, et se compose d’un capteur qui interagit avec un patch collé sur la peau (qui doit être changé chaque semaine), qui lui-même envoie une information à une application mobile. D’un point de vue strictement technologique cela parait épatant.

Mais cela n’est pas sans poser quelques questions et le nombre importants de messages sur les réseaux sociaux à ce sujet en attestent. Ce médicament a alimenté les conversations car il n’agit pas directement sur l’oubli et l’adhérence, mais vérifie simplement qu’il a bien été ingéré (admettons par ailleurs qu’il soit 100% fiable …) mettant à mal la liberté du patient. Par ailleurs quid des autres médicaments d’un même moment de prise ?

Et vous qu’en pensez-vous ?

Et aussi :

N’hésitez pas à nous suivre pour de prochaines actualités, et à nous partager les vôtres sur notre forum de l’observance.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer