Voici un condensé de l’actualité autour de l’observance, la PDA et le bon usage du médicament en général, en ce mois d’avril 2017.

Voici une sélection de quelques articles, que nous partageons aussi avec vous quotidiennement sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook @medissimo

28/04/2017 sur RTL

Santé : les Français ne suivent pas leurs traitements médicaux

Une étude a été menée sur un million de patients de tous âges qui souffrent de diabète, d’hypertension artérielle et d’asthme. « Le verdict, c’est qu’il y a des moments de fragilité quand on souffre de pathologies chroniques. Des moments où l’on sait qu’on est malade, mais on a du mal à suivre le traitement ».

C’est l ‘objet de l’interview de cet économiste de santé sur RTL.

31/03/2017 dans Santé Magazine

L’Organisation Mondiale de la Santé s’attaque aux erreurs médicamenteuses

L’OMS avait déjà dit en 2014 que « résoudre le problème de la non-observance thérapeutique serait plus efficace que l’avènement de n’importe quel progrès médical ». Elle s’attaque maintenant à un problème étroitement lié : les erreurs médicamenteuses, le fait d’une « erreur non intentionnelle d’un professionnel de santé, d’un patient ou d’un tiers, selon le cas, survenue au cours du processus de soin impliquant un médicament ou un produit de santé, notamment lors de la prescription, de la dispensation ou de l’administration. ». Toujours d’après l’OMS, aux USA, les erreurs médicamenteuses font au moins un mort par jour et causent des lésions chez 1,3 million de personnes chaque année.

Les solutions Medissimo permettent une traçabilité totale du circuit du médicament, et ses piluliers, comme imedipac, de ne plus oublier et de ne pas se tromper. 

27/03/2017 sur Celtipharm

Vente de médicaments à l’unité : à vos calculettes

À en croire plusieurs études les pharmaciens seraient plutôt hostiles à la vente de médicaments à l’unité. Parce que « les français gaspillent chaque année pour 7 milliards d’euros de médicaments » certains candidats à la présidentielle en font pourtant une priorité.

En fait l’article pointe plusieurs freins, qui seraient sans doute levés avec l’utilisation de piluliers sécurisés accompagné du suivi de l’observance du patient et une rémunération claire pour la préparation des doses à administrer (voire son remboursement).

27/04/2017 dans Le Moniteur des Pharmacies

Observatoire : les pharmaciens pessimistes sur leur profession

« La sixième édition de l’Observatoire annuel de CMV Mediforce des professions libérales de santé révèle que les pharmaciens se montrent plus pessimistes qu’en 2016 ».

Ils sont moins confiants même que leurs collègues dans leur ensemble. Plus inquiétant encore, ils ne seraient que 34% à recommander à un jeune d’exercer ce métier en libéral aujourd’hui.

07/04/2017 dans L’Opinion

La e-santé ouvre des horizons infinis

Cet article propose d’entrevoir les champs du possible grâce aux Objets connectés, big data, et l’intelligence artificielle notamment.

Le pilulier connecté est d’ailleurs évoqué :

« Avec une boîte de pilules connectée, par exemple, les malades peuvent éviter les oublis. « La non-observance, dont le coût est évalué à 9 milliards d’euros par an dans l’Hexagone, pourrait être réduite de 80 % en 2025, par l’usage de systèmes de suivi comme des piluliers connectés », selon l’étude A.T. Kearney. »

14/04/2017 sur franceinfo:

À Valenciennes, des résidents Alzheimer s’évadent en train virtuel

Utilisation intéressante de la « réalité virtuelle » (même si ici il n’y a pas de casque pour une expérience la plus réaliste possible). Les patients atteints des troubles d’Alzheimer peuvent ainsi avoir l’impression de voyager, et être stimulés. Cela aurait comme principal effet de réduire les traitements médicamenteux de 40% !

train-virtuel-alzheimer

Et aussi :

N’hésitez pas à nous suivre pour de prochaines actualités, et à nous partager les vôtres sur notre forum de l’observance.