Marisol Touraine, Ministre française des affaires sociales et de la santé,  vient de dévoiler son plan afin d’atteindre 10 milliards d’économies en trois ans pour notre système de santé.

Celui-ci mentionne plusieurs pistes afin d’y parvenir : 

  • Développement de la coopération entre structures médicales visant à réduire la durée des séjours hospitaliers.
  • Mutualisation des achats et services des hôpitaux.
  • Réduction de la prescription d’actes médicaux et de certains médicaments.
  • Baisse du tarif de certains médicaments hors génériques.

Si le médicament reste au cœur de cette politique avec pas moins de 6 milliards d’euros d’économies attendues, il n’est pas fait mention de la vente  à l’unité de ceux-ci.

Pourtant c’est bien le 1er avril 2014 qu’a démarré une expérimentation  avec 78 pharmacies participantes. Celle-ci doit valider, sur trois ans, si les bénéfices attendus sont réels :

  • Éviter le gaspillage. Chacun aura le nombre exact de médicaments prescrits ce qui conduira à faire des économies.
  • Prévenir l’auto-médication dangereuse lorsque l’on garde chez soi des boîtes déjà entamées : « au cas où… »
Notre pilulier medipac

Notre pilulier medipac

Chez Medissimo nous sommes convaincus du bénéfice d’une telle mesure si elle est accompagnée des outils adéquats. Ainsi nous proposons depuis 2006 un système de traçabilité du médicament, ainsi que des piluliers.

En 2014 nous irons encore plus loin grâce au imedipac, le pilulier connecté. Une  fois rempli, il vous permettra de bénéficier d’alertes visuelles et sonores lors des différentes prises, et de tenir informé en temps réel vos proches et, le cas échéant, l’équipe médicale autour de vous.

Autant d’outils qui doivent permettre, non seulement de faire des économies, mais surtout d’éviter les erreurs médicamenteuses, causes de nombreuses journées d’hospitalisation et de décès.

Plus d’infos :