Suite à la saisine du CNNum par Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, celui-ci annonce une concertation sur la santé et le numérique.

Logo CNNum

Bien que l’intention de départ ne concernait que la promotion et la communication préventive en santé auprès des jeunes, le CNNum a étendu le sujet sur plusieurs points  intéressants :

 » A court terme, il s’agira pour le Conseil de déterminer en quoi le numérique peut contribuer au changement de paradigme, du curatif au préventif, avec un intérêt tout particulier sur la question des jeunes.
Dans un second temps, les réflexions adresseront un périmètre plus large, tenant compte des perspectives actuelles liées à la e-santé (big data, objets connectés, données de santé, etc.) « 

Le sujet est particulièrement important puisque la synthèse des débats contribuera à la définition de la SNS (stratégie nationale de la santé) qui sera discutée au mois de Juin. D’autant plus que son ambition est « la refonte du cadre de l’action publique sous 10 ans pour passer à la deuxième ère de la démocratie sanitaire ».

Par ailleurs il n’aura échappé à personne que la réflexion actuelle porte aussi sur toute modernisation qui peut dans le même temps engager une réduction des coûts.

Medissimo, qui œuvre dans la mise en place de la traçabilité du médicament et la mise sous piluliers avec notamment son medipac, s’inscrit dans cette modernisation. La vente des comprimés à l’unité – qui a été il y a peu en débat – peut aussi permettre de réduire les coûts comme la possibilité d’éviter les journées d’hospitalisation liées au mésusage du médicament. Enfin, le imedipac, pilulier connecté qui a remporté un trophée au CES de Las Vegas, est de nature à passer à l’étape suivante avec un meilleur suivi des traitements et des alertes personnalisables.

Plus d’infos :